vendredi 28 février 2020

Notre Agenda

Acteurs gouvernementaux intervenants dans le projet REDD+

Devant la communauté internationale, le gouvernement constitue le premier responsable des efforts de réduction des émissions de gaz à effet de serre du pays.

Son rôle sera également d’approuver les orientations stratégiques nationales en matière de REDD+, de proposer des lois relatives à la mise en œuvre de la stratégie REDD+ et de valider les communications nationales qui seront produites par le système de Monitoring Reporting and Verification (MRV).Le Conseil des ministres adopte les mesures institutionnelles et réglementaires pour la création et le fonctionnement des organes de la REDD+ et conclut les accords de financement de la REDD+ au Togo. Les principaux départements ministériels concernés par la REDD+ sont les suivants :

  • Ministère chargé de l’environnement et des ressources forestières : Le Gouvernement togolais a délégué la coordination de la REDD+  au Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières (MERF) qui travaillera en étroite collaboration avec les autres ministères, les organisations de la société civile et les privés afin que le processus s’intègre à la stratégie de développement durable du pays. Le MERF assure la supervision générale du processus de préparation et de mise en œuvre de la REDD+, et rend compte au gouvernement des activités de la REDD+. Il sera désigné au sein du MERF un point focal    REDD+  qui travaillera en étroite collaboration avec le point focal de la CCNUCC et le Coordonnateur national REDD+. Les relations fonctionnelles entre le point focal et le coordonnateur national de la REDD+seront précisé par un arrêté ;
  • Ministère chargé de l’Agriculture : Ce ministère à travers ses directions centrales et régionales, ses instituts fait la promotion de l’agroforesterie, de la recherche forestière, de la formation en foresterie, de la promotion du développement rural à travers la vulgarisation des itinéraires techniques appropriés et l’appui à la structuration des organisations professionnelles;
  • Ministère chargé du développement à la base, de la jeunesse, de l’artisanat et de l’emploi des jeunes : Ce ministère travaille avec les communautés à la base pour réduire la pauvreté dans le pays. Ses activités sont transversales à tous les ministères et concernent l'éducation, la microfinance, les AGR, l'appui aux producteurs/trices agricoles etc. Un point important soulevé par ce ministère est celui relatif aux changements climatiques qui ont un impact négatif sur les capacités de résilience des producteurs;
  • Ministère chargé de l’énergie : Ce ministère à travers la direction générale de l’énergie a pour mandat de promouvoir l’économie d’énergie issue de la biomasse. Le bilan énergétique du Togo montre que la biomasse contribue à près de 75% ;
  • Ministère chargé de l’Eau et de l’Assainissement : Le département gère la politique de l’eau, ressource essentielle à la vie. Il est aussi responsable de la gestion des aménagements hydro agricoles surtout des eaux de surface. Il jouera un rôle important dans l’approvisionnement en eau et les aménagements infrastructurels des bas-fonds ;
  • Ministère chargé de la planification et de l’aménagement du territoire : Il  abrite l’observatoire national d’analyses spatiales et la cellule de suivi-évaluation des programmes et projets d’aménagement du territoire ;
  • Ministère chargé de l’économie et des finances : Il contribue à la mobilisation des ressources financières aussi bien de l’Etat que des partenaires techniques et financiers en faveur du secteur forestier ;
  • Ministère chargé  de l’enseignement supérieur :  Il est chargé de la  formation  et de la recherche. Les universités du Togo  seront  alors  étroitement impliqués dans les activités de recherches liés à la REDD+ ;
  • Ministère chargé de la justice : Il a pour entre autres missions de résoudre les litiges relatifs à la gestion du foncier et au partage des bénéfices et appliquer la législation forestière en vigueur.
  • Ministère chargé de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales : Il participe à la gestion du foncier à travers les chefs traditionnels et les collectivités locales. Ce ministère interviendra aussi dans l’organisation et la mobilisation des populations locales.
  • Ministère chargé de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme : Il veille à la protection de la famille, des enfants, des personnes âgées, des personnes handicapées des femmes et de toute catégorie de personnes vulnérables. Il lutte contre toutes les formes d’inégalités faites aux femmes et assure leur pleine intégration dans les décisions politiques, économiques et socioculturelles.







Lu 511 fois Dernière modification le vendredi, 03 février 2017 10:52

Votre Avis sur le Site ICI !

Quel est votre avis sur le nouveau Site Web de REDD TOGO ?

FAQs

Qu’est-ce que le REDD ?

 

Le REDD est un mécanisme international dont le but est d’aider à stopper la déforestation et le changement climatique. REDD signifie la réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des Forêts dans les pays en développement.

Il s’agit d’un mécanisme incitant les pays en développement à protéger et mieux gérer leurs ressources forestières afin de contribuer à la lutte mondiale contre le changement climatique en réduisant les émissions de gaz à effet de serre (GES). Les stratégies REDD+ font en sorte que les forêts sur pied aient une valeur plus grande que celles qu’on abat. La portée de la “REDD+” dépasse la déforestation et la dégradation des forêts et prend en compte la préservation et la gestion durable des forêts et le renforcement des stocks de carbone par la plantation d’arbres. Les activités de REDD+ énumérées dans la Seizième session de la Conférence des parties (Décision 1/CP.16) de la Convention cadre des nations unies sur les changements climatiques, au paragraphe 70 sont :

  1. Réduction des émissions dues au déboisement,
  2. Réduction des émissions dues à la dégradation des forêts,
  3. Renforcement des Stocks de carbone forestiers,
  4. Conservation des Stocks de carbone et
  5. Gestion durable des forêts.

Quand le REDD commencera-t-il?

1.0 

Dès que possible car une fois décimée, les forêts seront perdues pour toujours.

Quel en sera le cout?

1.0 

La question est cruciale, les estimations varient mais pour réduire la déforestation de moitié d’ici 2030 le REDD nécessitera des dizaines de milliards de dollars par an. Mais ne rien faire coutera bien plus chaque année.

Avis & Communiqués

AMI pour le recrutement d'un cabinet pour la réalisation de l'EESS

21/12/16

Dans le cadre de la réalisation de l'évaluation environnementale et sociale stratégique (EESS) du processus REDD+ au Togo, la Coordination Nationale REDD+ recrute un cabinet. Pour...

« »

A propos de la REDD+

La Coordination Nationale REDD+ est l'un des trois organes chargés de gérer le processus REDD+ au Togo. Elle a pour rôle d'assurer la conduite opérationnelle du processus REDD+. Elle a été créée par decret N° 2016-007 du 25 janvier 2016 relatif aux organes de gestion de la REDD+ au Togo. Ce décret créé aussi le Comité National REDD+ qui est l'organe suprême de gestion du processus et le Groupe National de Travail REDD+. La Coordination Nationale REDD+ est sous la tutelle du Ministère de l'Environnement et de Ressources Forestières. Cette Coordination Nationale met actuellement en oeuvre le Projet de soutien à la Préparation à la Réduction des Emissions dues à la Déforestation et à la Dégradation de forêts (P-REDD+). L'objectif de ce projet est de permettre à la forêt et aux arbres hors-forêt de continuer par jouer leur rôle socio-économique et écologique. Le but ultime est l'élaboration et la mise en oeuvre d'une stratégie nationale REDD+ cohérente et acceptée par tous.

Nos Evènements

Aucun évènement dans le calendrier

Newsletter

captcha