lundi 19 février 2018

Notre Agenda

DECRET N° 2009-092/PR

DECRET N° 2009-092/PR

Portant Organisation et Fonctionnement du Fonds National de Développement Forestier

 LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, 

Sur le rapport conjoint du ministre de l’économie et des finances  et du ministre de l’environnement et des ressources forestières,

 Vu la Constitution du 14 octobre 1992 ;

 Vu la loi n°2008-009 portant code forestier ;

 Vu le décret n°2008-050/PR du 07 mai 2008 relatif aux attributions des ministres d’Etat et ministres ;

Vu le décret n°2008-090/PR du 29 juillet 2008 portant organisation des départements ministériels ;

 Vu le décret n° 2008-091/PR du 29 juillet 2008 portant règlement général sur la comptabilité publique ;

 Vu le décret n°2008-090/PR du 29 juillet 2008 portant organisation des départements ministériels ;

Vu le décret n°2008-121/PR du 7 septembre 2008 portant nomination du Premier ministre ;

 Vu le décret n°2008-122/PR du 15 septembre 2008 portant composition du Gouvernement ;

 Le conseil des ministres entendu,

 DECRETE :                 

Article 1er: Le présent décret fixe l’organisation et le fonctionnement du fonds national de développement forestier créé par l’article 140 du code forestier.

 Le fonds national du développement forestier est un compte spécial du Trésor.

 Article 2: Les ressources du Fonds national de développement forestier sont exclusivement affectées au financement, des opérations de protection et de développement des ressources forestières, notamment :

 -  l’élaboration des plans d’aménagement forestiers dans les domaines forestiers permanents de l’Etat, des collectivités territoriales et des particuliers ainsi que des plans de gestion y afférents ;

 -  l’appui à la mise en œuvre des plans d’aménagement

 -  la promotion de la gestion durable des forêts à travers la certification forestière en particulier ;

 -  toutes autres activités tendant à la protection et au développement des ressources forestières.

 Article 3 : Le fonds national de développement forestier est constitué par :

 -  les produits et taxes de l’exploitation du domaine forestier de l’Etat ;

 -  une partie du produit des taxes et redevances de l’exploitation des domaines forestiers des collectivités territoriales et des particuliers ;

 -  une partie du produit des taxes et redevances forestières, dévolue au fonds en exécution des dispositions du code forestier ou de ses textes d’application ;

 -  les bénéfices nets annuels obtenus par les établissements publics à caractère forestier placés sous la tutelle du ministre chargé des ressources forestières, déduction faite des réinvestissements autorisés par leur conseil d’administration ;

-  des subventions de l’Etat, des institutions de coopération internationale bilatérale ou multilatérale et des organisations non gouvernementales ;

 -  l’appui du Fonds National de l’Environnement dans le cadre de l’exécution des programmes et activités d’ordre forestier ;

 -  le produit de la vente des matériels, moyens et objets saisis et confisqués ;

 -  les amendes perçues ;

 -  les recettes diverses.

 Article 4 : Les ressources du fonds national de développement forestier sont versées dans un compte spécial ouvert dans les écritures du trésor public.

 Article 5 : Sont éligibles au Fonds, toutes opérations qui concilient sur  un même espace des préoccupations de protection et de conservation de l’environnement d’une part et des objectifs de développement économique et social des populations locales axés sur la foresterie d’autre part. Un arrêté du ministre chargé des ressources forestières fixe les critères d’éligibilité des projets soumis par degré de priorité.

 Article 6 : Toute subvention est accordée par décision conjointe du ministre chargé des ressources forestières et du ministre chargé des finances après avis du comité dont la composition suit :

 -  le secrétaire général du ministère de l’environnement, président ;

 -  le directeur général du Trésor et de la comptabilité publique, vice-président ;

 -  le directeur général des ressources forestières, rapporteur ;

 -  un représentant du ministère en charge de l’administration territoriale, membre ;

 -  un représentant des réseaux des institutions de financement évoluant dans le domaine du développement forestier, membre ;

 -  un représentant du ministère chargé de l’aménagement du territoire, membre ;

 -  un représentant du fonds national de l’environnement, membre.

 Article 7 : Le comité de gestion est chargé de :

 -  fixer les canevas de présentation et proposer les critères d’éligibilité des projets forestiers à soumettre au financement du Fonds ;

 -  recueillir et procéder à l’évaluation technique et financier des projets forestiers soumis au Fonds pour financement ;

 -  donner un avis sur les subventions à accorder et élaborer les conventions de financement des projets retenus ;

 -  dresser un rapport annuel sur l’ensemble des projets forestiers exécutés avec le financement du Fonds ;

 -  donner des avis sur les rapports trimestriels du directeur général du trésor et de la comptabilité publique.

 Article 8 : Le comité de gestion se réunit au moins deux fois par an en session ordinaire et en tant que de besoin sur convocation de son président.

 Il peut en cas de besoin faire appel à toute personne dont l’expertise est jugée utile à l’accomplissement de sa mission.

 Les délibérations du comité de gestion sont constatées par des procès-verbaux inscrits dans un registre.

 Article 9 : Les fonctions de membre du comité de gestion sont gratuites. Les frais de déplacement sont, le cas échéant, alloués dans les conditions déterminées par arrêté conjoint du ministre chargé des ressources forestières et du ministre chargé des finances aux membres du comité.

 Article 10 : Le ministre chargé des ressources forestières assure l’arbitrage de tout différend qui viendrait à naître au sein du comité de gestion.

 Article 11 :   Les décisions de subvention des ressources du fonds sont prises après l’avis conforme du comité de gestion au vu des dossiers techniques soumis.

 Article 12 : Le directeur général du trésor et de la comptabilité publique rend trimestriellement compte de la situation du Fonds au ministre chargé des ressources forestières et au ministre chargé des finances.

 Article 13 :   Le ministre chargé des ressources forestières est ordonnateur du Fonds national de développement forestier. Il est assisté d’un agent comptable de dépenses nommé par arrêté du ministre chargé des finances. Article 14 : Le directeur général des ressources forestières est chargé du suivi-évaluation des projets financés dans le cadre des opérations de protection et de développement des ressources forestières. Il rend compte au comité de gestion.

 Article 15 : Le ministre de l’économie et des finances et le ministre de l’environnement et des ressources forestières sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent décret qui sera publié au Journal Officiel de la République Togolaise.

 

                                                                                                              Fait à Lomé, le 22 avril 2009

Le Premier Ministre,                                                                                                                    Le Président de la République,               

 Gilbert Fossoun HOUNGBO                                                                                                         Faure Essozimna GNASSINGBE

                                                                                                     

 Le Ministre des Finances,                                                                                                           Le Ministre de l’Environnement  et

du Budget et des Privatisations                                                                                                  des Ressources Forestières                

 Adji Otèth AYASSOR                                                                                                                   Kossivi AYIKOE

Lu 820 fois Dernière modification le vendredi, 03 février 2017 10:51

Plus d'Articles - Projets Prog.

Votre Avis sur le Site ICI !

Quel est votre avis sur le nouveau Site Web de REDD TOGO ?

FAQs

Qu’est-ce que le REDD ?

 

Le REDD est un mécanisme international dont le but est d’aider à stopper la déforestation et le changement climatique. REDD signifie la réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des Forêts dans les pays en développement.

Il s’agit d’un mécanisme incitant les pays en développement à protéger et mieux gérer leurs ressources forestières afin de contribuer à la lutte mondiale contre le changement climatique en réduisant les émissions de gaz à effet de serre (GES). Les stratégies REDD+ font en sorte que les forêts sur pied aient une valeur plus grande que celles qu’on abat. La portée de la “REDD+” dépasse la déforestation et la dégradation des forêts et prend en compte la préservation et la gestion durable des forêts et le renforcement des stocks de carbone par la plantation d’arbres. Les activités de REDD+ énumérées dans la Seizième session de la Conférence des parties (Décision 1/CP.16) de la Convention cadre des nations unies sur les changements climatiques, au paragraphe 70 sont :

  1. Réduction des émissions dues au déboisement,
  2. Réduction des émissions dues à la dégradation des forêts,
  3. Renforcement des Stocks de carbone forestiers,
  4. Conservation des Stocks de carbone et
  5. Gestion durable des forêts.

Quand le REDD commencera-t-il?

1.0 

Dès que possible car une fois décimée, les forêts seront perdues pour toujours.

Quel en sera le cout?

1.0 

La question est cruciale, les estimations varient mais pour réduire la déforestation de moitié d’ici 2030 le REDD nécessitera des dizaines de milliards de dollars par an. Mais ne rien faire coutera bien plus chaque année.

Avis & Communiqués

AMI pour le recrutement d'un cabinet pour la réalisation de l'EESS

21/12/16

Dans le cadre de la réalisation de l'évaluation environnementale et sociale stratégique (EESS) du processus REDD+ au Togo, la Coordination Nationale REDD+ recrute un cabinet. Pour...

« »

A propos de la REDD+

La Coordination Nationale REDD+ est l'un des trois organes chargés de gérer le processus REDD+ au Togo. Elle a pour rôle d'assurer la conduite opérationnelle du processus REDD+. Elle a été créée par decret N° 2016-007 du 25 janvier 2016 relatif aux organes de gestion de la REDD+ au Togo. Ce décret créé aussi le Comité National REDD+ qui est l'organe suprême de gestion du processus et le Groupe National de Travail REDD+. La Coordination Nationale REDD+ est sous la tutelle du Ministère de l'Environnement et de Ressources Forestières. Cette Coordination Nationale met actuellement en oeuvre le Projet de soutien à la Préparation à la Réduction des Emissions dues à la Déforestation et à la Dégradation de forêts (P-REDD+). L'objectif de ce projet est de permettre à la forêt et aux arbres hors-forêt de continuer par jouer leur rôle socio-économique et écologique. Le but ultime est l'élaboration et la mise en oeuvre d'une stratégie nationale REDD+ cohérente et acceptée par tous.

Nos Evènements

Aucun évènement dans le calendrier

Newsletter

captcha