lundi 17 décembre 2018

Notre Agenda

Les présidents des délégations spéciales sont informés sur le processus REDD+

ateliers uct3La Coordination Nationale REDD+ a organisé deux ateliers d’information et d’échanges à l’intention des présidents des délégations spéciales des communes et des préfectures du Togo. Ces ateliers se sont déroulés respectivement à Kara le 03 avril 2017 et à Notsè le 05 avril 2017. Les participants sont venus de toutes les préfectures du Togo. Les deux ateliers ont été conjointement facilités par les responsables de trois ministères notamment le Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières, le Ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales et le Ministère de l’Urbanisme, de l’Habitat et du Cadre de vie. Selon ASSI Hèmou, Coordonnateur National REDD+, l’objectif de ces ateliers est « d’échanger avec les présidents des délégations spéciales sur le processus REDD+ et sur comment ils peuvent contribuer activement à la conduite de ce processus au niveau local ». « Vous savez que les communes constituent le cadre privilégié pour la fourniture des services publics de base aux populations. Il est donc important que dans le cadre du processus REDD+, ces populations participent activement aux discussions sur toutes les questions en lien avec la gestion durable de nos ressources forestières », a poursuivi M. ASSI.

ateliers uct2La cérémonie d’ouverture des ateliers a été présidée à Kara par le Préfet de la Kozah, le Colonel BAKALI Hèmou Badibawou et à Notsè par le Secrétaire Général du Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières M. SAMA Boundjouw. Ces autorités se sont réjoui de la mobilisation des Présidents de délégations spéciales à ces rencontres. « Vous êtes très proches des populations à la base et vous connaissez mieux leurs préoccupations. Il est important que ces préoccupations soient intégrées dans vos plans de développement et qu’elles soient en harmonie avec la gestion durable de nos ressources forestières. C’est à cette nouvelle façon de planifier le développement que nous sommes conviés dans le processus REDD+ » a déclaré le Secrétaire Général du Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières.

Au cours de ces ateliers, les présidents des délégations spéciales des communes et des préfectures ont eu droit à trois présentations sur le processus REDD+, ses objectifs, ses avantages, les défis et opportunités liées à sa mise en œuvre, sur l’état d’avancement du processus au Togo, sur les prérogatives qui leurs sont dévolues par la loi N° 2007-011 du 13 mars 2007 sur la décentralisation et les libertés locales, ainsi que sur les modèles de planification urbaine axée sur la foresterie urbaine. « L’aménagement urbain a une place capitale dans la recherche de solutions aux problèmes liés aux déséquilibre écologiques et à la perte de la biodiversité. Pour y parvenir, il urge d’entretenir, planter et aménager la forêt urbaine sur les propriétés municipales, sensibiliser les propriétaires privés à l’importance de la forêt urbaine et les inciter à contribuer à son amélioration. En tant que premiers responsables des communautés à la base, vous avez un rôle important à jouer en ce sens », a lancé M. POLORIGNI Prince, Directeur des espaces verts, des monuments historiques et de l’embellissement à l’endroit des présidents des délégations spéciales. Dans le même sens, M. ADI Tabala, Chef Division tutelle des collectivités territoriales au Ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales a rappelé que « même si les compétences relatives au développement des communes doivent faire l’objet d’un transfert préalable de l’Etat au terme de l’article 39 de la loi N° 2007-011 du 13 mars 2007, les communes peuvent dans le contexte actuel mettre en œuvre certaines compétences sans attendre les moyens de l’Etat. Il s’agit notamment des compétences liées au développement local et à l’aménagement du territoire, à l’urbanisme et l’habitat, à l’énergie et l’hydraulique, ainsi qu’à la gestion des ressources naturelles et la protection de l’environnement. ». « Dans cet esprit, vous avez un grand rôle à jouer dans la conduite du processus REDD+ », a lancé M. ADI à l’endroit des Présidents de Délégations Spéciales.

ateliers uct4A l’issue de ces présentations, les discussions et échanges ont porté entre autres sur le taux élevé de déforestation au Togo, la question foncière dans les communes et préfectures, la problématique de l’utilisation du bois-énergie au Togo, les acquis de la journée de l’arbre, l’élaboration des plans d’urbanisation des cantons, l’élaboration des plans de développement des communes, le rôle des plus grands pollueurs de la planète dans la lutte contre les changements climatiques, les feux de végétation, la problématique de l’utilisation des énergies alternatives, l’implication des ministères sectoriels dans la conduite du processus et la transhumance.

Ces discussions ont permis aux présidents des délégations spéciales des communes et des préfectures d’identifier leurs rôles et responsabilités dans la mise en œuvre du processus REDD+ au Togo. Les échanges entre les participants ont permis de retenir que leurs rôles et responsabilités consistent entre autres à organiser des réunions pour vulgariser le mécanisme REDD+, protéger le patrimoine immobilier de l’Etat en collaboration avec le Ministère de l’Urbanisme, de l’Habitat et du Cadre de vie, utiliser les radios locales pour informer les populations sur la REDD+ et la gestion durable des forêts, faire la promotion des reboisements urbains et des forêts urbaines, sensibiliser et mobiliser les chefs d’établissements et les élèves autour des activités de reboisement, faire la promotion des espaces verts dans les villes et élaborer des stratégies d’entretien des espaces déjà plantés.

Blaise ATAKOUNA

Responsable IEC

Coordination Nationale REDD+ 

Lu 442 fois Dernière modification le jeudi, 27 juillet 2017 15:16

Votre Avis sur le Site ICI !

Quel est votre avis sur le nouveau Site Web de REDD TOGO ?

FAQs

Qu’est-ce que le REDD ?

 

Le REDD est un mécanisme international dont le but est d’aider à stopper la déforestation et le changement climatique. REDD signifie la réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des Forêts dans les pays en développement.

Il s’agit d’un mécanisme incitant les pays en développement à protéger et mieux gérer leurs ressources forestières afin de contribuer à la lutte mondiale contre le changement climatique en réduisant les émissions de gaz à effet de serre (GES). Les stratégies REDD+ font en sorte que les forêts sur pied aient une valeur plus grande que celles qu’on abat. La portée de la “REDD+” dépasse la déforestation et la dégradation des forêts et prend en compte la préservation et la gestion durable des forêts et le renforcement des stocks de carbone par la plantation d’arbres. Les activités de REDD+ énumérées dans la Seizième session de la Conférence des parties (Décision 1/CP.16) de la Convention cadre des nations unies sur les changements climatiques, au paragraphe 70 sont :

  1. Réduction des émissions dues au déboisement,
  2. Réduction des émissions dues à la dégradation des forêts,
  3. Renforcement des Stocks de carbone forestiers,
  4. Conservation des Stocks de carbone et
  5. Gestion durable des forêts.

Quand le REDD commencera-t-il?

1.0 

Dès que possible car une fois décimée, les forêts seront perdues pour toujours.

Quel en sera le cout?

1.0 

La question est cruciale, les estimations varient mais pour réduire la déforestation de moitié d’ici 2030 le REDD nécessitera des dizaines de milliards de dollars par an. Mais ne rien faire coutera bien plus chaque année.

Avis & Communiqués

AMI pour le recrutement d'un cabinet pour la réalisation de l'EESS

21/12/16

Dans le cadre de la réalisation de l'évaluation environnementale et sociale stratégique (EESS) du processus REDD+ au Togo, la Coordination Nationale REDD+ recrute un cabinet. Pour...

« »

A propos de la REDD+

La Coordination Nationale REDD+ est l'un des trois organes chargés de gérer le processus REDD+ au Togo. Elle a pour rôle d'assurer la conduite opérationnelle du processus REDD+. Elle a été créée par decret N° 2016-007 du 25 janvier 2016 relatif aux organes de gestion de la REDD+ au Togo. Ce décret créé aussi le Comité National REDD+ qui est l'organe suprême de gestion du processus et le Groupe National de Travail REDD+. La Coordination Nationale REDD+ est sous la tutelle du Ministère de l'Environnement et de Ressources Forestières. Cette Coordination Nationale met actuellement en oeuvre le Projet de soutien à la Préparation à la Réduction des Emissions dues à la Déforestation et à la Dégradation de forêts (P-REDD+). L'objectif de ce projet est de permettre à la forêt et aux arbres hors-forêt de continuer par jouer leur rôle socio-économique et écologique. Le but ultime est l'élaboration et la mise en oeuvre d'une stratégie nationale REDD+ cohérente et acceptée par tous.

Nos Evènements

Aucun évènement dans le calendrier

Newsletter

captcha