lundi 16 juillet 2018

Notre Agenda

Les résultats de l’étude sur les causes et conséquences de la déforestation et de la dégradation des forêts au Togo, ainsi que celle sur l’utilisation des terres validés

Validation Causes DDFLa Coordination Nationale REDD+ a organisé du 19 au 20 mars 2018 au Relais de la Caisse à Lomé, un atelier national de validation des résultats de deux études clés dans l'élaboration de la stratégie nationale REDD+ du Togo. Il s'agit de l'étude sur les causes et conséquences de la déforestation et de la dégradation des forêts au Togo et identification des axes d’intervention appropriés, ainsi que de celle sur l’utilisation des terres et les options stratégiques futures pour l’aménagement du territoire au Togo. Cet atelier national fait suite aux ateliers régionaux organisés à Kara du 12 au 13 mars 2018 pour le compte des acteurs des régions centrale, kara et savanes et à Notsè du 15 au 16 mars 2018 pour le compte des acteurs des régions maritime et plateaux. Cet atelier national a regroupé les directeurs centraux du Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières, les membres des groupes thématiques issus de divers ministères sectoriels, les membres des organisations de la société civile, les représentants des producteurs agricoles, les représentants des organisations de femmes, les planteurs privés et des personnes ressources.

Validation Causes DDF1En ouvrant les travaux de cet atelier national, le Ministre de l’Environnement et des Ressources Forestières M. André JOHNSON a salué la mobilisation des différents acteurs pour l’analyse des rapports des deux études. Selon le ministre, l’adhésion du Togo au processus REDD+ vise à apporter des solutions durables aux problèmes qui se posent en matière de gestion durable de nos ressources forestières. « Au Togo, malgré la panoplie de politiques, programmes et projets mis en place ces dernières décennies pour favoriser la gestion durable des forêts et lutter contre la déforestation et la dégradation des forêts, les résultats sur le terrain restent mitigés et le couvert forestier n’a cessé de diminuer pour atteindre un niveau critique à ce jour », a déclaré le Ministre André JOHNSON. Selon lui, ce manque de résultats concrets sur le terrain est dû à un ensemble de faiblesses cumulées d’ordre à la fois institutionnelles, juridiques, politiques, opérationnelles et financières du secteur forestier, mais également d’autres secteurs connexes en lien fort avec la forêt tels que le secteur de l’énergie et de l’agriculture. « La réalisation de l’étude sur les causes et conséquences de la déforestation et de la dégradation des forêts au Togo et identification des axes d’intervention appropriés, ainsi que de celle sur l’utilisation des terres et les options stratégiques futures pour l’aménagement du territoire au Togo vise à combler ces lacunes et permettra donc de disposer de données précises et d’affiner un peu plus les axes stratégiques préliminaires de la stratégie nationale REDD+ du Togo » a conclut le Ministre de l’Environnement et des Ressources Forestières.

Selon le Coordonnateur National REDD+, M. ASSI Hèmou, l’objectif poursuivi à travers la réalisation de ces deux études et de « construire un consensus, aux niveaux régional et national sur les principales causes de la déforestation et de la dégradation des forêts au Togo, définir les options stratégiques qui permettraient de lutter contre le phénomène et de gérer durablement les ressources forestières ». Il est question aussi, selon M. ASSI, de construire un consensus, aux niveaux régional et national sur les causes des changements d’occupation et d’utilisation des terres à travers une meilleure maîtrise de la planification et de l’aménagement du territoire y comprises les reformes foncières. « Il s’agit de questions clés à régler dans le cadre de la stratégie nationale REDD+ du Togo », a ajouté M. ASSI.Validation Causes DDF2

Il convient de rappeler que la réalisation de ces études a été confiée au groupement de cabinets ONF International et LGE International. Selon les experts de ce groupement de cabinet, la méthodologie adoptée dans la réalisation des deux études est basée sur une approche participative inclusive à travers l’analyse qualitative et une approche multisectorielle et multidisciplinaire soutenue par l’analyse quantitative. La validation de ces deux études ouvre la voie à l'élaboration de la première version de la stratégie nationale REDD+ du Togo. Les rapports des deux études peuvent être téléchargés ci-dessous.

Blaise ATAKOUNA

Responsable IEC

Coordination Nationale REDD+

Lu 352 fois Dernière modification le mardi, 24 avril 2018 09:38

Votre Avis sur le Site ICI !

Quel est votre avis sur le nouveau Site Web de REDD TOGO ?

FAQs

Qu’est-ce que le REDD ?

 

Le REDD est un mécanisme international dont le but est d’aider à stopper la déforestation et le changement climatique. REDD signifie la réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des Forêts dans les pays en développement.

Il s’agit d’un mécanisme incitant les pays en développement à protéger et mieux gérer leurs ressources forestières afin de contribuer à la lutte mondiale contre le changement climatique en réduisant les émissions de gaz à effet de serre (GES). Les stratégies REDD+ font en sorte que les forêts sur pied aient une valeur plus grande que celles qu’on abat. La portée de la “REDD+” dépasse la déforestation et la dégradation des forêts et prend en compte la préservation et la gestion durable des forêts et le renforcement des stocks de carbone par la plantation d’arbres. Les activités de REDD+ énumérées dans la Seizième session de la Conférence des parties (Décision 1/CP.16) de la Convention cadre des nations unies sur les changements climatiques, au paragraphe 70 sont :

  1. Réduction des émissions dues au déboisement,
  2. Réduction des émissions dues à la dégradation des forêts,
  3. Renforcement des Stocks de carbone forestiers,
  4. Conservation des Stocks de carbone et
  5. Gestion durable des forêts.

Quand le REDD commencera-t-il?

1.0 

Dès que possible car une fois décimée, les forêts seront perdues pour toujours.

Quel en sera le cout?

1.0 

La question est cruciale, les estimations varient mais pour réduire la déforestation de moitié d’ici 2030 le REDD nécessitera des dizaines de milliards de dollars par an. Mais ne rien faire coutera bien plus chaque année.

Avis & Communiqués

AMI pour le recrutement d'un cabinet pour la réalisation de l'EESS

21/12/16

Dans le cadre de la réalisation de l'évaluation environnementale et sociale stratégique (EESS) du processus REDD+ au Togo, la Coordination Nationale REDD+ recrute un cabinet. Pour...

« »

A propos de la REDD+

La Coordination Nationale REDD+ est l'un des trois organes chargés de gérer le processus REDD+ au Togo. Elle a pour rôle d'assurer la conduite opérationnelle du processus REDD+. Elle a été créée par decret N° 2016-007 du 25 janvier 2016 relatif aux organes de gestion de la REDD+ au Togo. Ce décret créé aussi le Comité National REDD+ qui est l'organe suprême de gestion du processus et le Groupe National de Travail REDD+. La Coordination Nationale REDD+ est sous la tutelle du Ministère de l'Environnement et de Ressources Forestières. Cette Coordination Nationale met actuellement en oeuvre le Projet de soutien à la Préparation à la Réduction des Emissions dues à la Déforestation et à la Dégradation de forêts (P-REDD+). L'objectif de ce projet est de permettre à la forêt et aux arbres hors-forêt de continuer par jouer leur rôle socio-économique et écologique. Le but ultime est l'élaboration et la mise en oeuvre d'une stratégie nationale REDD+ cohérente et acceptée par tous.

Nos Evènements

Aucun évènement dans le calendrier

Newsletter

captcha